Les caries

 

La carie est la maladie des dents, elle est directement liée à la consommation d’acides et de sucres : sodas, jus de fruits, sucreries et caramels. Il n’est pas interdit de se faire plaisir, entre copains ou en famille mais pas toute la journée, et le minimum est de se rincer la bouche avec de l’eau rapidement après en avoir bu et mangé.

Son origine dépend aussi du terrain c'est à dire des dents elles-mêmes , de la salive , de la santé générale et bien sûr d'autres conditions.

 

Facteurs favorisants la carie dentaire

 Il est indispensable d'enlever la plaque dentaire au fur et à mesure de sa formation pour garder des dents saines. Consommation excessive de sucres : un apport continu de nutriments permet aux bactéries d'être actives en continu. Fumer : le tabac diminue la vascularisation, ce qui rend moins actives les défenses immunitaires locales, y compris chez les enfants exposés au tabagisme passif des parents. Problème local : hyposyalie (manque de salive), pouvant faire suite à une irradiation locale (suite à une radiothérapie ORL); respiration buccale ; mauvaise minéralisation des dents. Maladies générales : diabète sucré, hyperthyroïdie, hyperparathyroïdie, traitement par corticoïdes. Stress : de nombreuses études ont mis en évidence un lien direct entre le stress et le taux de caries.

La constitution de la flore buccale est très importante , elle peut changer avec l'alimentation ,  l'âge ...

Il est étonnant de constater que certaines dents seront plus atteintes que d'autres selon les patients  et que c'est souvent symétrique chez un même sujet: une carie qui se forme sur une première prémolaire en haut à droite par exemple va s'observer sur la première prémolaire en à gauche par exemple. La science évolue sur ces recherches de prédispositions génétiques. L'épigénétique est à prendre en considération.

La parodontie médicale douce, prend en considération plusieurs facteurs, tels que la salive (flore bactérienne), la mastication , l'environnement immédiat( anciennes reconstitutions ) et l'état de santé générale pour déterminer la cause de problèmes parodontaux mais ceci est valable pour le phénomène de caries.

La bouche n'est pas une partie externe au corps mais ce qui permet d'être en relation avec l'extérieur. C'est une évidence mais encore faut-il en avoir conscience.

Les systèmes métaboliques et neuro-sensoriels sont en relation internes avec les dents et toute la sphère buccale . Les tissus embryonnaires gardent des mémoires qui se cristallisent dans l'ensemble des tissus du corps. Par des origines communes de cellules embryonnaires des interconnexions internes sont actives dans tous le corps.

 

La médecine anthroposophique apporte un éclairage sur des processus de croissance et la façon de favoriser le développement harmonieux des tissus dentaires . En effet , l'activité artistique  comme la musique , la peinture , le crochet ( les enfants aiment encore ce type d'activité ), la danse dans des mouvements doux , favorisent un processus fluor qui n'est pas lié à une prise de fluor mais à un renforcement de ce qui va constituer l'émail de la dent , tissu le plus minéralisé de tout l'organisme. Le processus qui concerne la taille des dents au moment de la formation de la dentine (tissu interne de la dent protégé par l'émail) a également été développé.

Zones de prédilection

Typiquement, la carie débute le plus souvent dans certaines zones, moins accessibles au nettoyage. Le sillon est la zone anfractueuse, relief négatif, en creux, de toute surface dentaire. Même avec un bon brossage, cette zone est difficilement accessible à la brosse à dents. Pour prévenir ces caries, on peut faire un scellement de sillons : obturation de ces creux avant formation de la carie.

Point de contact.
La zone de contact entre deux dents ne peut être nettoyée avec la brosse à dents.

Collet.
La brosse à dent souple est nécessaire pour pouvoir bien passer au niveau du collet, zone légèrement en retrait.

D'autres lectures sont riches , quoiqu'il en soit l'intervention précoce est moins invasive et moins onéreuse .

Symptômes
Les premiers signes peuvent apparaître une fois que la carie a atteint la dentine. Mais parfois la douleur ne survient que très tardivement. C'est pourquoi il est vivement conseillé de ne pas attendre d'avoir mal pour consulter un praticien. Douleurs au froid et au sucré signent le plus souvent une carie active ou une dénudation du collet dentaire, qu'il est urgent de faire traiter. Douleurs au chaud ou à la pression signent généralement une reprise de carie sous une obturation qui a évolué à bas bruit et a provoqué la nécrose de la dent concernée. Dommages visibles : initialement tache blanche (pas toujours très visible). Une tache marron (plus ou moins foncé) signe une carie ancienne, reminéralisée, qui n'est plus active. Lorsqu'on remarque une cavité dans la dent, la carie est déjà avancée.

Soins
Le traitement vise à arrêter l'évolution de la carie et à éliminer les zones tissulaires abimées, favoriser la cicatrisation des tissus sains sous-jacent, éviter la récidive, restaurer la forme anatomique et fonctionnelle de la dent. Ainsi, lorsque les caries ne sont pas trop profondes, on réalise des soins conservateurs. Le praticien procède à l'éviction du tissu carié, souvent sous anesthésie locale, puis, en fonction de la profondeur de la carie et de la position de la dent, met en place un inlay ou un composite.

Composites
Ce type de matériau permet des obturations esthétiques grâce à sa capacité de prendre la couleur de la dent qui l'entoure. La variété de la palette des couleurs est telle que le praticien peut se rapprocher au plus près de la couleur naturelle de la dent. Il existe des composites classiques en mélange de deux composants et des composites photopolymérisables qui durcissent très rapidement en présence d'un puissant rayon lumineux bleu. Ces matériaux sont particulièrement esthétiques.

Inlays Onlays
Les inlays, onlays sont des reconstitutions prothétiques réalisées au laboratoire. Lorsque la dent cariée a été particulièrement endommagée, on envisage les inlays, ou inlay-onlays lorsque qu'une paroi doit être reconstruite . C’est une restauration, en général en céramique ou en compo-céramique (de la couleur des dents) scellé à l'aide d'un ciment dans une cavité aux parois de laquelle il s'adapte en reproduisant l'anatomie occlusale de la dent et ses rapports avec les dents voisines. Cette reconstitution permet de traiter les dommages causés par la carie et de maintenir votre dent vivante. Selon certains critères tels que le bruxisme , il est préférable de le réaliser en or blanc, si il n'existe pas d'autres matériaux métalliques en bouche.

Il n'y a pas de contre indication , les inlays-onlays peuvent être même indiqués pour des dents dévitalisées selon le délabrement.

 

 

Dévitalisation
Lorsque la carie a atteint un stade avancé, le dentiste doit dévitaliser la dent, puis obturer les canaux dans lesquels se trouvait la pulpe afin de prévenir une infection bactérienne. Le dentiste réalise le traitement radiculaire ou dévitalisation d'une dent lorsque celle-ci ne peut plus être gardée vivante, soit parce qu'elle est déjà nécrosée, soit parce qu'elle risque de le devenir.

Le traitement peut être réalisé de façon précise sous microscope opératoire chez un endodontiste.

Les nouvelles techniques permettent de préserver la pulpe tant que celle-ci n'est pas nécrosée , l'étanchéité de la restauration devra être assurée par un inlay-onlay ou une couronne selon le type de délabrement et la limite du bord par rapport à la gencive.

 

Extraction 

A un stade très avancé de la carie ne permettant plus de réaliser une reconstitution étanche , le chrirurgien dentiste peut indiquer l'extraction de la dent pour ne pas provoquer de problème à distance.